Témoignage de 2 donateurs de retour du Mali

Deux représentants de nos donateurs pour le Mali, Eric Nodé-Langlois et Gérard Letellier (également administrateur d’Antenna France), reviennent d’un déplacement de 5 jours à Bamako destiné à constater et témoigner de l’état d’avancement du projet. Ils nous livrent leur témoignage à leur retour de voyage.

« Nous, les donateurs, avons d’abord été ravis de voir la ferme de Moribabougou en production avec 4 bassins récoltés régulièrement et 2 bassins supplémentaires en phase de mise en eau d’ici avril. Deux séchoirs sont également en action.

L’équipe de production locale comprend le chef de la ferme, Souleymane et 4 ouvriers. Lors de notre passage, un instructeur, ancien producteur de spiruline lui-même, Daniel, assurait la formation des nouveaux embauchés et complétait celle de Souleymane.

Tous ces efforts à la fois d’ordre financier (donateurs), relatifs à l’ingénierie (Razel Mali) ainsi qu’au management (équipe Mali et formateur) nous ont permis de constater une production remontant en flèche.

Notre séjour nous a aussi permis d’aller distribuer aux associations caritatives locales leurs lots de spiruline pour les mois à venir. Rappelons que ces lots sont financés par des acheteurs français (les donateurs) et sont distribués à des associations maliennes. Nous avons ainsi visité :

  • Le centre des jeunes aveugles incluant l’équipe Cecifoot du Mali
  • La Pouponnière (environ 250 enfants)
  • Le centre Hirzel (200 enfants opérés par an) 
  • Le Samu Social (environ 1200 enfants)
  • Le centre médical Valentin de Pablo
  • ASE Mali centre Niaber dit Bibi (20 enfants)
  • Le centre Nelson Mandela (50 enfants)

Chaque visite a été l’occasion de constater que les dons de spiruline vont à des enfants et adolescents qui en ont réellement besoin et dont les associations sont en mesure d’assurer la distribution avec compétence et sérieux.

La pouponnière de Bamako

Le centre Nelson Mandela

L’équipe Cecifoot de l’Institut des Jeunes Aveugles

Le centre Hirzel soigne des enfants atteints du noma, terrible affection gangreneuse

 

Chaque don s’accompagne de la remise de fiches de suivis des enfants concernés par ces supplémentations en spiruline afin de mesurer les effets à l’issue de leur cure. En sus un pèse-personne et un mètre ruban, pour mesurer le tour de bras, sont donnés au responsable.

 

Nous resterons vigilants quant au suivi sérieux et réel des enfants tout au long de la cure.
Une équipe locale constituée par Marc s’assure de ce suivi et du réapprovisionnement en spiruline. Ce sont : Hélène, Christelle, Natacha et Le docteur Youma qui est le référent spiruline pour Antenna au Mali.

L’accueil par tous ces centres a été d’une grande chaleur et la joie du personnel comme des enfants nous a profondément touchés.

Nous avons également profité de notre visite pour nous faire une idée sur la possibilité de trouver un marché commercial pérenne pour la spiruline à Bamako. Plusieurs contacts ont eu lieu ou sont programmés pour la visite de Marc en mai, mais une piste sérieuse est déjà lancée. Un riche entrepreneur vend à Bamako des produits bio divers sur le thème de la santé et du bien-être. Contacté, il est d’accord pour essayer d’introduire la spiruline dans son réseau de vente. Un échantillon lui a été laissé et nous tirerons les enseignements de ce test en mai. A noter que cet entrepreneur produit des sacs de qualité alimentaire et des étiquettes au Mali.

Nous pouvons donc confirmer que la spiruline du Mali est en renaissance et très prometteuse dès lors que les efforts déployés par Marc et les équipes locales restent soutenus. La vocation d’Antenna France est pleinement réalisée avec la distribution sociale. Avec 400 kg déjà financés par les donateurs à ce jour, près de 100kg ont été distribués lors de notre visite à ces organismes, le solde devant être distribué au cours de l’année.

Il restera à renforcer l’autonomie financière de la ferme dans les années qui viennent. En attendant, bienvenue aux donateurs, vos dons vont là où ils doivent aller ! »

Eric Nodé Langlois (enl@mbvsi.fr) et Gérard Letellier (gerardlet@yahoo.com)