Lancement d’une étude à Madagascar

A Madagascar, l’insécurité alimentaire affecte 65% des ménages entraînant un taux de malnutrition préoccupant (1). La prévalence de l’anémie ferriprive (due à une carence des réserves en fer de l’organisme) est élevée : 50% chez les enfants de 6-59 mois, 35% chez les femmes enceintes et 33% chez les hommes de 15-49 ans (2). Etant donnée la richesse de la Spiruline en protéines, acides aminés et acides gras, pigments, vitamines (provitamine A, différentes vitamines B) et minéraux (surtout fer hautement absorbable), elle est utilisée, comme dans de nombreux pays africains, pour lutter contre l’anémie ferriprive et la dénutrition.

Mélanie Halaoui, interne en médecine générale des hôpitaux de Lyon, s’est intéressée à la Spiruline grâce à l’association Zazakély.

C’est au contact de Mathieu Raad (interne d’anesthésie réanimation à Lyon et responsable Santé) que Mélanie découvre l’association Zazakély Antsirabé à Madagascar qui possède sur son terrain deux bassins produisant chaque mois environ 4kg de spiruline.

Grâce à l’aide d’Antenna Technologies et l’intervention de Gérard Galus, les bassins sont fonctionnels depuis 2006. La production est utilisée pour les besoins propres des enfants de l’école Zazakély comme pour le financement des salaires des enseignants.

Par ailleurs, plusieurs entreprises malgaches s’intéressent à l’achat de spiruline pour en faire bénéficier leurs employés. C’est dans ce cadre que l’idée de mener une étude portant sur des adultes actifs est née afin d’apporter des preuves supplémentaires sur l’efficacité de la spiruline.

Mélanie Halaoui a décidé de faire de ce projet de recherche son sujet de thèse. Elle travaille en binôme avec Anna Rakotonirina, interne malgache de médecine générale. Cette coopération entre internes français et malgache sur un travail de recherche s’est avérée très enrichissante autant sur le plan scientifique que pratique et culturel pour la construction de cette étude. Avec l’aide du Dr Randriatsarafara Fidiniaina Mamy, et sous la responsabilité scientifique du Pr Rakotomanga Jean Marie de Dieu, elles ont élaboré et récemment débuté une étude clinique pour confirmer l’efficacité de la Spiruline dans la lutte contre l’anémie et la malnutrition chez l’adulte.

Dans une entreprise textile de la commune de Sabotsy Namehana Antananarivo Avaradrano (région d’Analamanga) employant 547 adultes, les hommes et femmes âgés de 18 à 50 ans dénutris et à risque de dénutrition (IMC ≤ 20 kg/m2) sont sélectionnés pour entrer dans l’étude. Chaque jour à la cantine, ils reçoivent 6 g de Spiruline pendant 6 semaines. La numération formule sanguine, différentes mesures anthropométriques (poids, IMC, pli cutané, périmètre brachial) et un score de fatigabilité sont mesurés au début et en fin d’étude. L’évolution des différents paramètres sera analysée par genre, IMC et taux d’hémoglobine initial (sujets anémiques ou non).

Bien que cette étude soit une étude ouverte, elle permettra à n’en pas douter de poser les bases de futures études contrôlées.

Antenna France a apporté son aide à Mélanie et Anna pour la constitution du protocole de recherche. C’est le Dr Nicole Laudignon, médecin pédiatre travaillant pour l’association, qui a été leur interlocutrice privilégiée pour apporter des conseils méthodologiques et théoriques. Les échanges entre Mélanie et Nicole ont permis de cibler plus précisément les objectifs de l’étude et de faire bénéficier aux internes de l’expertise d’Antenna France sur la spiruline.

Nous reviendrons bien sûr vers vous dès que nous aurons les résultats de cette étude !

 

Références :

  1. FAO, FIDA, OMS, PAM, UNICEF 2017. L’état de la sécurité alimentaire et de la nutrition dans le monde 2017.
  2. WHO. The global prevalence of anaemia in 2011. Geneva: World Health Organization; 2015.