Pourquoi un tel engouement pour la spiruline ?

Du Nord au Sud tout le monde en parle et tout le monde en veut ? Il y a une bonne raison à cela car la spiruline véritable aliment du XXIe siècle est une des alternatives aux protéines animales…

Regardez plutôt cette infographie empruntée à ConsoGlobe…il n’y a pas photo comme on dit actuellement ! Le match est joué et l’avantage clairement à la spiruline… 

boeuf vs spiruline

Pour aller plus loin dans la compréhension des raisons qui poussent à vouloir remplacer les protéines animales par des protéines végétales, voici un extrait d’un article paru dans Le Monde…

« 65 milliards d’animaux sont abattus par an pour satisfaire nos appétits carnés ! Ne serait ce que pour l’environnement, le coût de l’eau par exemple, il est urgent de diminuer la consommation de viandes. Certes la consommation de viande tend à diminuer en Europe mais elle augmente fortement en Inde et en Chine !

Il faut savoir que pour produire 1 kg de boeuf il faut l’équivalent d’une petite piscine : 15.500 litres d’eau (50 fois moins pour 1 kg de spiruline sèche soit 310 litres)…

D’un point de vue environnemental c’est une catastrophe

  • l’élevage est responsable de 14.5 % des émissions de gaz à effet de serre mondiales, dont 9.7 % pour les seuls bovins (légèrement plus que le secteur des transports).
  • le bétail est responsable de 50 % des émissions de protoxyde d’azote et de méthane. Deux gaz dont le potentiel de réchauffement est respectivement 25 et 300 fois supérieur à celui du CO2. En cause l’usage des engrais pour les cultures et la digestion des ruminants.
  • dans le monde 70 % des terres agricoles sont aujourd’hui destinées à nourrir les animaux…
  • les animaux sont de plus en plus engraissés, non pas avec de l’herbe, mais avec du blé, du maïs et du soja OGM.
  • or pour produire 1 kg de viande il faut entre 7 et 12 kg de céréales !
  • chaque année ce sont plusieurs millions d’hectares qui sont déboisés pour laisser place à des pâturages pour élever le bétail.
  • on estime que l’agriculture est responsable de 70 % de la déforestation en particulier au Brésil qui possède le plus gros cheptel bovin au monde. »

Comme on peut le constater la situation n’est pas brillante pour l’avenir proche si nous ne modifions pas nos habitudes de consommation de protéines. Alors réduisons notre consommation de viande de boeuf par exemple (une fois par semaine pour le plaisir !) et adoptons la spiruline qui renferme entre 55 % et 70 % de protéines d’excellente qualité.

N’attendons plus et prenons de la spiruline : c’est bon pour la planète

(source ConsoGlobe 19/09/2015)
  • compte tenu de sa productivité importante, la spiruline nécessite 30 fois moins de surface de culture que le soja, 40 fois moins que le maïs et 300 fois moins que la viande de boeuf.
  • la spiruline consomme beaucoup moins d’eau douce par kg de protéine que tout autre aliment : 3 fois moins que pour le soja, 6 fois moins que pour le maïs, 50 fois moins que pour la viande de boeuf.
  • sa production est très peu coûteuse en énergie (incluant l’énergie solaire et l’énergie apportée). Le rendement énergétique (énergie produite en kg / énergie consommée par kg) est 5 fois supérieur à celui du soja, 2 fois à celui du maïs et 150 fois à celui de la viande de boeuf.

Consommer moins de viande et la remplacer par de la spiruline permet de diminuer drastiquement la consommation d’eau douce liée à la culture des plantes qui nourrissent le bétail, de consommer beaucoup moins de surfaces pour les cultures. Cela permet donc de réduire la déforestation et l‘érosion de la biodiversité, et également de diminuer la contamination de l’environnement par les pesticides, etc. et moins de viande, c’est aussi moins de cholestérol et d’acides gras, ce qui est tout sauf négligeable sur le plan de la santé (problèmes cardio-vasculaires, obésité etc.).

Alors du Nord au Sud adoptons la spiruline pour notre bonne forme

mais aussi pour la bonne forme de notre Planète…