Retour de mission de Niger de Renaud d’Avout

A l’occasion du lancement prochain d’une campagne de communication et de notoriété au Niger, Renaud, notre responsable Marketing & Distribution s’est rendu en mission au Niger.

Spiruline F

 
Nous vous avions déjà annoncé le passage de la marque « Niger Spiruline » à « Spiruline F », encore fallait-il l’appliquer sur place.
 
 
Si la mission avait une visée essentiellement commerciale, notre mission avait plusieurs casquettes à assumer, avec des rencontres visant à développer de nouvelles pistes pour la spiruline sociale et l’audit de la ferme de Dogondoutchi.

Le volet commercial

L’approche actuelle est essentiellement centrée sur les pharmacies et le déblocage administratif qui est désormais complètement abouti et qui a permis de multiplier les démarchages.
spiruline recette
 
À l’occasion d’une formation d’ambassadeurs de la spiruline dans les points de vente fonctionnant le mieux, un repas comportant plusieurs recettes à la spiruline a été concocté. Le succès était au rendez-vous et le shake banane-spiruline qui leur a servi a tellement plu que nous allons chercher à tester la vente de shakes à la spiruline dans une approche plus grand public.
 
 
 
Grâce au soutien de l’Ambassade de France, l’Association Antenna Niger exposera d’ailleurs au 10ème Salon international de l’Artisanat pour la Femme (SIAF) pendant dix jours, du 24 novembre au 3 décembre. Cette foire commerciale attire plus de 100 000 visiteurs et nous misons dessus pour mieux faire connaître la spiruline, réaliser de belles ventes et tester la vente de shakes banane-spiruline à déguster sur place.

Le volet production

spiruline dogondoutchi
 
 
Cela fait désormais plus de dix ans que la ferme de Dogondoutchi est en opération. L’équipe est autonome et maîtrise le processus de production de la spiruline et la gestion de l’exploitation.
Pour ce qui est du volet production, la ferme de Dogondoutchi s’est avérée être en plutôt en bonne forme et ne nécessite qu’assez peu d’investissements pour atteindre un état « comme neuf ».
 
 
 
Des financements de la SEEN (Société d’Exploitation des Eaux du Niger) vont permettre de mener à bien ces travaux et même de rendre la ferme énergétiquement autonome grâce à des panneaux solaires pour augmenter la résilience de la ferme, actuellement très vulnérable aux pannes d’électricité et à l’arrêt de l’agitation des bassins qui s’ensuit.

Le volet social

C’est le volet qui nous intéresse évidemment in fine.
Les premières bases sont posées pour travailler avec le service de Pédiatrie de l’Hôpital National de Niamey et des rencontres très productives ont eu lieu auprès de médecins souvent déjà bien sensibilisés à l’intérêt de la spiruline.
Le premier congrès de l’Association Nigérienne de Pédiatrie qui aura lieu le 6 et 7 décembre comptera d’ailleurs une intervention présentant l’intérêt de la spiruline pour les enfants malnutris. Toujours dans une logique de plaidoyer, nous avons appuyé cette intervention en l’étoffant grâce à des documents rédigés par le Dr. Nicole Laudignon, médecin pédiatre  qui travaille sur les questions sociales et scientifiques chez Antenna France.
Nous suivrons ensuite les participants au congrès pour les transformer en prescripteurs de spiruline, et pour certains en ambassadeurs de spiruline et en relais pour assurer des distributions sociales faites en bonne et due forme.
 
On vous partage  beau témoignage de Bori Zamo, coordinateur de l’exploitation de spiruline de Dogondoutchi au Niger