« Rencontres panafricaines de la spiruline » au Togo


Warning: Illegal offset type in isset or empty in /home/antenna/public_html/www/wp-content/plugins/addthis/addthis_social_widget.php on line 1197

Ces « Rencontres panafricaines de la spiruline » ont eu lieu du 16 au 20 janvier à Agou Nyogbo au Togo. C’était le 6ème rassemblement. Le 1er colloque avait eu lieu au Niger à Agadez en 2006, puis au Togo à Agou Nyogbo en 2008, au Burkina en 2010, au Cameroun en 2013 et au Bénin en 2015.

Ce rassemblement a été appelé « Rencontres panafricaines » et non colloque car la volonté des organisateurs (Tona Agbeko et Cédric Coquet) était de ne faire venir que des producteurs en vue de poser les 1ères bases d’une Fédération de Spiruliniers à l’image de la Fédération des Spiruliniers de France.

Une quarantaine de personnes se sont retrouvées dans le petit village d’Agou Nyogbo autour de la ferme de spiruline. 19 producteurs africains de 8 pays (Bénin, Burkina Faso, Cameroun, Côte d’Ivoire, Mali, Niger, RCA et Togo). 8 producteurs français, engagés dans des projets de développement au Sud et 2 représentantes d’associations (Diane de Jouvencel d’Antenna France et Caya Aubert de Spiruline Solidaire) ont également participé à ces rencontres.

Togo vin de palme spiruline et poissons seches

Ouverture des Rencontres par un Représentant de la Préfecture d’Agou Nyogbo, le chef du village d’Agou Nyogbo, celui d’un village voisin et Tona Agbeko, le responsable de la ferme Eco-spiruline d’Agou Nyogbo.

rencontres spiruline togo

Visite de la ferme et explication du système de production. 

Après les discours et présentations, dégustation de vin de palme accompagnée de spiruline et de poissons séchés !

 

Excellente plateforme de contacts et d’échanges entre producteurs du Nord et du Sud.

Ces rencontres permettent notamment d’échanger sur les difficultés rencontrées ; ventes commerciales, maintenance du matériel, couvertures des bassins, intrants et emballages sont les principales difficultés rencontrées par les fermes.

Créer des regroupements par pays ou groupe de pays est une excellente idée. C’est souvent l’idée qui en ressort des colloques et par manque de temps de la part des acteurs, cela est difficile à mettre en place.  Mais aujourd’hui avec une notoriété grandissante et une demande croissante de spiruline + des moyens techniques comme WhatsApp, les choses devraient évoluer !
Par ailleurs, il faut souvent un élément déclencheur pour une telle Fédération et l’intérêt croissant de la FAO pour la spiruline pourrait être cet élément déclencheur !

Prochaines Rencontres en Côte d’Ivoire, à priori l’année prochaine !