Quand Charlie Hebdo s’entretient avec Denis von der Weid

Charlie Hebdo du 27 janvier dernier publie un entretien sur une pleine page avec Denis von der Weid, le fondateur de la Fondation Antenna dont Antenna Technologies France dépend. Entretien qui porte essentiellement sur l’extrême pauvreté sous forme d’un questionnement « pourquoi les plus pauvres n’auraient-ils pas droit à une recherche appropriée à leurs besoins »... Question essentielle car avec 1 dollar en poche au quotidien il est impossible de se doter des dernières technologies des pays du Nord !

Denis explique à la journaliste de Charlie Hebdo comment la Fondation Antenna répond aux besoins essentiels des populations défavorisées : alimentation, eau potable, accès à la lumière, santé, agriculture, micro crédit. Et tout cela avec pour but final d’assurer l’autonomie de la population locale sans remplir les grandes poches sans fond des grandes multinationales de l’agro-alimentaire !

Par exemple concernant la nutrition, sujet coeur de cible d’Antenna Technologies France, Denis von der Weid évoque sa première bataille  qui remonte à 1989 via la spiruline.

« Nous nous sommes concentrés sur les micronutriments, les vitamines, les minéraux, les acides aminés essentiels, les glucides, qui sont pour les moins de 5 ans la porte d’entrée à la vie ». S’il y a déficience ou carence de micronutriments, l’enfant ne peut pas se développer. Son développement neuronal sera ralenti voire gravement touché. La spiruline est une micro algue. C’est l’aliment le plus riche au monde en micronutriments. Elle existe depuis plus de trois milliards d’années, nous n’avons rien découvert, mais nous avons trouvé une solution pour la produire localement avec les fermes que nous avons ouvertes dans plusieurs pays et des maisons de nutrition, des centres dans lesquels un enfant peut avoir un repas par jour avec de la spiruline »….

Cet entretien nous explique comment Antenna trouve des solutions de production scientifiquement applicables sur place. Ce transfert de technologies est toujours accompagné de la formation sur place. Et c’est bien cela la force d’Antenna, faire toujours plus avec moins, éduquer les plus démunis en les rendant acteurs de leur destin plutôt que d’en faire des assistés dépendants éternellement des pays du Nord.

Pour conclure Denis von der Weid alerte sur l’augmentation de la population mondiale de deux milliards de personnes dans les cinquante prochaines années « il faudra bien que tout le monde ait accès à ces besoins essentiels. C’est entièrement à notre portée, mais il faut développer la conscience de cette responsabilité face à l’extrême pauvreté. Aussi bien en sciences qu’en économie ».