Je m'engage / Je donne

Ferme du CPM - Mali

Démarrage : mai 2011

Objectifs : 600 m² et 900 kg de spiruline par an

Nombre d'emplois créés : 4

Budget : 105.000 €

Bénéficiaire : 2.000 enfants et 500 femmes par an enfants/an

Partenaire : Centre du Père Michel (CPM)

Localisation : Moribabougou à 15 km à l’est de Bamako

Financement : Fondation Addax, Fondation Air Liquide et Antenna

En association avec le Centre de formation professionnelle des Salésiens de Bamako, le Centre du Père Michel (CPM), Antenna France a lancé la ferme de Moribabougou en 2011. Aujourd’hui en cours de rénovation pour doubler la production des 6 bassins de 100 m², la ferme prend un nouvel essor. Une nouvelle stratégie de vente et de distribution gratuite de spiruline est mise en œuvre pour accroître l’aide apportée aux plus démunis qui ne peuvent acheter la spiruline dont ils ont besoin.

2018

Rénovation

 

En début d’année, il devient évident que la ferme a besoin d’être rénovée. La moitié des bassins ne sont pas en eau. Sur les trois en eau, un seul est motorisé et en service, les deux autres sont inactifs. L’unique séchoir fonctionne sans ventilateur.

 

Dés le mois de mai, une très importante rénovation est décidée. Elle est rendue possible grâce à la générosité de Razel – Bec, société de travaux publics présente à Bamako, et des sociétés MBV et INFI qui font d’importants dons. Razel – Bec assure bénévolement les études, la maîtrise d’œuvre, la surveillance des travaux dont certains sont réalisés gracieusement. D’une façon générale, nous ne payons que les matériels, matériaux et si nécessaire les sous-traitants. L’électricité, l’étanchéité des bassins, leur motorisation, la réfection des bras de brassage, un 2ème séchoir et l’amélioration du séchoir existant sont prévus.

 

Nouvelle stratégie

 

En milieu d’année, notre commercial Michel Koné démissionne, tandis que les deux ouvriers de la ferme nous quittent en septembre. Nous profitons de ces changements et de la perspective d’une production mensuelle de 70 kg à partir de la fin du 1er trimestre 2019, pour modifier notre stratégie de vente et d’aide aux plus démunis.

 

Afin d’accroître notre efficacité dans notre lutte contre la malnutrition des enfants et l’anémie des femmes, le CPM et Antenna France décident de rechercher des donateurs qui achèteraient 70% de la spiruline produite par la ferme de Moribabougou pour qu’elle soit donnée à ceux qui en ont besoin mais ne peuvent l’acheter. La spiruline donnée serait ainsi financée par des dons d’entreprises et de particuliers qui bénéficieront de déduction fiscale. Le reliquat de la production serait vendu localement comme auparavant.

 

Cette nouvelle stratégie permettra de distribuer 70% de spiruline sociale au lieu de 30% auparavant.  Cela représente plus de 5 500 cures pour un coût de 30 000 € à financer par dons.

 

Neuf organismes ont été sélectionnés pour recevoir notre spiruline gratuite. Ils ont tous été visités sauf le village d’Ombo en pays Dogon que soutient un expatrié qui réside à proximité et le dispensaire des Pères salésiens de Ziguiri en Guinée. Tous méritent d’être aidés.

 

Il s’agit de :

  • l’orphelinat La Pouponnière et ses 280 enfants,
  • l’association Nelson Mandela avec ses 50 enfants abandonnés, orphelins ou dont les mères sont en prison,
  • les centres sociaux Naber et Valentino di Pablo avec leurs 1 500 consultations mensuelles,
  • le samusocialMali qui maraude 6 jours sur 7, pour aider les enfants des rues et les femmes,
  • le centre d’accueil Hirzel, avant et après opération, des enfants atteint de la gangrène de la bouche, du nez et des joues (maladie Noma, épouvantable : sans opération les enfants meurent),
  • l’Institut des Jeunes Aveugles (IJA) dont les 315 aveugles étudient dans un lycée de 450 lycéens. L’IJA a formé l’équipe nationale du Mali de Cécifoot, 2ème au championnat d’Afrique en 2017 et 10ème au championnat du monde de Madrid en 2018 ! Actuellement un aveugle, membre de l’équipe nationale est à la Sorbonne ! Formidable réussite !
  • le village Dogon d’Ombo où les enfants meurent lorsque les pluies tardent à venir en fin de saison sèche alors que les stocks de vivres sont épuisés,
  • le dispensaire des Pères Salésiens de Ziguiri en Guinée où la misère est pire qu’au Mali.

 

Renforcement de l’équipe

 

Marc Le Man assure depuis janvier la direction du projet. Ancien officier avec plus de 20 années heureuses en Afrique, il tient à lui rendre ce qu’elle lui a donné. De la spiruline, il a tout à découvrir. A Bamako, il s’est entouré d’une équipe de direction de deux bénévoles et remet à niveau l’équipe de production :

  • Le Dr Youma Gakou, jeune femme, médecin malien, dynamique, intelligente et compétente, recommandée par le Dr Laudignon, médecin conseil d’Antenna France, membre du Conseil d’Administration. Youma apporte non seulement ses connaissances médicales mais aussi sa connaissance indispensable du milieu malien ;
  • Eléonore Naud et son époux Pascal, qui se sont installés à Bamako en août en provenance de Madagascar où ils étaient déjà très engagés pour soutenir le programme de spiruline d’Antenna France. Ils assureront une surveillance permanente de la ferme, géreront la distribution de la spiruline gratuite et vérifieront avec Youma la bonne utilisation de la spiruline donnée.
  • Daniel Ponchant, un expatrié qui après avoir dirigé la construction de la ferme de Mopti et participé à celle de Moribabougou, a décidé de vivre au Mali où réside sa famille (Ombo en pays Dogon). Spécialiste de la spiruline, il va former en 2019 sur 16 semaines, les 2 nouveaux ouvriers de la ferme et améliorer les connaissances du chef d’exploitation, Souleyman.

 

Conclusion

 

Un nouveau départ est donné à la ferme de Moribabougou. Il n’est possible que grâce :

  • A la générosité de nos principaux donateurs. A Moribabougou, ceux-ci ne sont pas considérés comme de simples bienfaiteurs, mais comme des actionnaires d’un projet : ils ont leur mot à dire. Le chef de projet doit pouvoir compter non seulement sur leur soutien financier, mais tout autant sur leurs conseils. Ils sont invités à visiter la ferme, ce que feront certains en février 2019.
  • A la confiance et la cohésion qui doit unir le Père directeur du Centre du Père Michel, propriétaire de la ferme de Moribabougou, le Président d’Antenna France, qui a créé la ferme et sans qui rien n’est possible, les responsables d’Antenna France et le chef de projet. C’est pour cela que ce dernier s’installe au CPM, à l’invitation du Père directeur, lors de ses séjours à Bamako.
  • A une présence de bénévoles qui relayent sur place une direction, exigeante et de tous les instants, sans laquelle un tel projet ne peut réussir.
  • A un personnel de la ferme bien formé, surveillé et motivé par une part de salaire « à la performance »

2017

  • Mission de Jean-Patrice fin septembre pour faire un point avec les équipes locales sur la vente commerciale (dont un atelier futur avec la FENASCOM), la distribution sociale, la situation opérationnelle de la ferme, le reporting et les besoins de financements. 
  • Vente commerciale : les ventes ont toujours un peu de mal à démarrer. Mais de nombreux contacts dont les CSCOM devraient améliorer la situation. De plus, il a été décidé d’avoir une marque unique pour le Mali et le Niger, Spiruline F.  Ce changement s’accompagne de la mise en place de PLV (publicités sur le lieu de vente) prenant la forme d’affiches et de petits présentoirs, et également d’une campagne de formation du personnel des points de vente existants. Une campagne radio sur RFI est également programmée d’ici fin octobre.
  • Distribution sociale : 9 kg à fin juillet. Avec l’aide d’un stagiaire, Samaké, piloté à distance par Nicole, notre médecin, bénévole, de la spiruline a été distribuée dans l’orphelinat « La Pouponnière » 
  • 240 kg de spiruline ont été produits à fin juillet et la production est bien maîtrisée par le chef d’exploitation, Souleymane.
  • Quelques investissements en matériel sont encore nécessaires et notamment pour la mise en exploitation des 3 derniers bassins.
  • L’Autorisation de Mise sur le Marché (AMM) de la spiruline a été obtenue le 4 avril.

2016

  • Mise en place d’une nouvelle organisation et signature d’une convention entre Antenna, le Centre du Père Michel (CPM) et la société Éléphant Vert Mali (EVM) lors de la mission en février de Jean-Patrice Poirier (chef de projet) et de Cédric Coquet (spirulinier, consultant technique).
  • Le CPM gère la ferme et la distribution sociale et la société EVM appuie le responsable commercial pour les ventes de spiruline.
  • Juin: recrutement du responsable commercial, Michel Koné, suivi d’une mission de Renaud pour la formation.
  • Au 3ème trimestre, arrêt de la production à Moribabougou suite à une alerte pollution au mercure. Après investigations il s’agissait d’une fausse alerte (erreurs d’analyses du laboratoire !).
  • Octobre- Décembre : redémarrage des ventes commerciales
  • Décembre : mission de Cédric, relance de la production sur un rythme de 40 kg par mois. 

2015

  • La production fonctionne bien et de manière régulière. L’équipe exploitante confirme sa bonne maîtrise des installations et le chef d’exploitation gère bien sa ferme et son équipe. Sur le 1er semestre, 184 kg ont été produits sur une surface de culture de 300 m² réduite à 200 m² à l’approche de la saison des pluies. Soit une productivité proche de 4g/m²/jour ce qui est tout à fait convenable.
  • La limitation de surface de culture est liée au fait que la commercialisation n’a pas encore décollé.
  • Les analyses faites régulièrement sur le produit sont bonnes, preuve que l’équipe maîtrise également les consignes d’assurance qualité qui lui ont été données. L’équipe exploitante a donc fait auprès d’Antenna la demande de labellisation qualité selon la procédure interne mise en place au sein du réseau Antenna. La visite de contrôle aura lieu lors de la prochaine mission sur place, date à laquelle le label sera attribué si tous les critères retenus pour ce label sont respectés.
  • Obtenir l’Autorisation de Mise sur le Marché en cours depuis décembre 2014
  • Objectif de production : 600 kg de spiruline.

2014

Spiruline

  • Après les améliorations apportées au séchoir et à l’alimentation en eau, les installations sont en bon état de fonctionnement. Les 6 bassins prévus sont construits (600 m²) mais seulement 3 sont utilisés, la production devant s’adapter aux capacités de la distribution
  • Notre Directeur Technique, Vincent Guigon, a pu effectuer 2 misions : une mi février- mi mars où il a été assisté par Joaquim Cabrol, un producteur de spiruline des Pyrénées Orientales et une en décembre. Ces 2 missions ont permis de faire un état des lieux technique, organisationnel et financier tant côté production que distribution.
  • Un nouveau chef d’exploitation, Mamoutou Dembélé a été recruté pour les aspects production
  • Mi 2014, l’Association Antenna Mali (AAM) a reçu son agrément des autorités maliennes ce qui lui a permis de prendre officiellement la responsabilité du projet. Pour appuyer AAM, très jeune structure aux ressources encore limitées, les partenaires ont décidé de faire appel à Éléphant Vert Mali, société apparentée à la Fondation Antenna, spécialisée dans la production d’agro-fertilisants. Cet appui a été formalisé fin 2014 et prendra effet début 2015.
  • 215 kg ont été produits cette année.
  • 75 kg ont été distribués à des fins nutritionnelles à l’association Au Fil de la Vie (lutte contre le Noma) et à des centres de santé de Bamako et de ses environs.
  • 100 kg ont été commercialisés dont 40 kg exportés en France et 13 kg vendus à la boutique installée au CPM.

Apiculture

Une seule récolte a pu être réalisée en décembre et qui a donné 40 kg d’un miel de très bonne qualité. Nous avons sollicité l’avis de spécialistes sur les raisons de ce manque de récolte. Voici les raisons invoquées :

  • L’apparition d’abeilles venant d’ailleurs qui attaquent voire détruisent parfois les colonies d’abeilles existantes. Ces essaims agresseurs ont maintenant été chassés et détruits.
  • Le manque de fleurs dans le périmètre immédiat des ruches par rapport à la population d’abeilles en présence. Une diminution de la concentration d’abeilles a été réalisée.
  • Un manque d’attention de l’équipe exploitante qui a manqué de surveillance de la part de l’équipe dirigeante.

Avec les mesures correctives apportées fin 2014, l’année 2015 devrait voir un retour à une production nominale de 250 kg. 

2013

Spiruline

  • Production très faible : 111 kg pour 300 m² exploités.
  • 109 kg ont été vendus dont 27 kg à l’association Au Fil de la Vie pour la lutte contre le noma.
  • La boutique du CPM continue à vendre de la spiruline ainsi que des produits dérivés à base de spiruline comme des savons ou des boissons.
  • Présence d’un stand de spiruline au Marché de Noël qui est un événement local important.

Apiculture

  • Après une période catastrophique fin 2012-mi 2013, la situation a été reprise en main avec la formation d’une nouvelle équipe exploitante.
  • Le rucher est de nouveau en bon état et comporte maintenant 21 ruches.
  • 9 ruches colonisées par des « abeilles jaunes indésirables » sont progressivement recolonisées par les « bonnes » abeilles => reconstitution du rucher de 30 ruches.
  • La récolte d’octobre/novembre a été exceptionnelle en qualité : 123 kg de miel récolté et vendu en quelques semaines.
  • Une nouvelle formation est en cours et se terminera en avril 2014.

Maraîchage/pépinières

  • Ont été confiés à Éléphant Vert (créé par la Fondation Antenna) intervenant également dans le domaine des biofertilisants et des biopesticides.

Ferme de Mopti

Programme de production de spiruline essentiellement à destination des enfants souffrant de noma (lèpre du