Je m'engage / Je donne

Ferme d’Agou Nyogbo - Togo

Démarrage : Novembre 2011

Objectifs : 500 m2 et 900 kg de spiruline par an

Nombre d'emplois créés : 10

Budget : 83 000 €

Bénéficiaire : 3 000 enfants/an

Partenaire : ECO-SPIRULINE

Localisation : Agou Nyogbo (120 km de Lomé)

Financement : SIKA, SCAC de l’Ambassade de France, SOGEA SATOM, Antenna

Une belle ferme qui tourne bien, autonome techniquement et financièrement! Un très grand bravo à Tona et Elisabeth et toute leur équipe.

Merci aussi à tous nos bailleurs qui nous ont permis cette belle réalisation : Sika, la Fondation Antenna, la commune suisse de Satigny, le SCAC de l’Ambassade de France, ISSA-Sogea Satom, la Fondation Cojean et La Fondation Lemarchand.

Objectifs 2017

  • Ce programme est maintenant dans son cycle de vie d’entrepreneuriat social. 
  • Le stock à fin décembre 2016 n’étant que de 13 kg, notre partenaire a trouvé les fonds pour construire un 7ème bassin ! 700 m² et un potentiel de production de 1.2 tonne.
  • Continuer à développer les ventes commerciales pour assurer l’autonomie financière du Centre de Nutrition qui permet la distribution de spiruline et l’éducation des mamans sur l’alimentation et l’hygiène.

2016

  • Le rythme annuel de production d’1 tonne de spiruline se confirme ainsi que l’autonomie technique et financière.
  • Les 3 objectifs du projet (cure de spiruline pour 3.000 enfants/an, autonomie technique et financière et un centre d’échanges, d’informations et de formation) ont été réalisés en 5 ans.
  • La ferme est très bien entretenue et les bassins sont d’un très beau vert au milieu de fleurs et d’arbustes.
  • Distribution de la spiruline : 32% en commercial, 9% exportés, 22% en distribution sociale et de proximité et 37% sont donnés.
  • Un atelier de produits dérivés à base de spiruline et notamment jus d’ananas à la spiruline a été créé grâce au soutien de la Fondation Cojean qui finance également le Centre de Nutrition depuis 2012.
  • En avril, mission de suivi de projet de Diane de Jouvencel avec Juliette Beraza, la Directrice Qualité de Cojean pour une mission de mécénat de compétences sur les produits dérivés.
  • L’ensemble du programme (ferme, distribution, centre de nutrition et produits dérivés) a permis de créer 16 emplois locaux + indemnités pour les 5 Agents de Santé Communautaire qui distribuent la spiruline dans les villages.
  • Un nouveau bâtiment a été construit à l’entrée de la ferme pour faire connaitre et vendre la spiruline mais aussi pour accueillir toute personne voulant se former à la culture de spiruline et devenir ainsi un centre de formation et d’échanges pour les producteurs du Sud.

 

2015

  • Production : 928 kg de spiruline sèche
  • Distribution humanitaire : 168 kg en 2015   en démarchant de nouvelles structures distributrices.
  • Distribution sociale et de proximité  : en 2015, 248 kg ont été distribué avec l’objectif de maintenir et développer les réseaux existants.
  • Distribution commerciale : en 2015, 249 kg ont été vendus. L’objectif est de vendre plus de 500 kg/an. L’obtention de l’AMM et le développement de produits enrichis à la spiruline devraient aider à atteindre cet objectif.
  • Renforcement des capacités dans le domaine de : la gestion, la distribution, l’organisation, le management et la rationalisation de la fabrication des produits enrichis à la spiruline.
  • Produits enrichis à la spiruline. 2 nouveaux produits, en cours de mise au point, ont été lancés : épices et masque pour le visage
  • Participation à la foire agroalimentaire de SIALO à Lomé pour promouvoir la marque Eco spiruline et les produits dérivés.
  • Une vidéo montre bien le fonctionnement de la ferme, du Centre de Nutrition et de la distribution dans les villages par les ASC. Tona et Elisabeth Agbeko expliquent leur mission et leurs actions au quotidien.

2014

Le projet a bénéficié de 3 missions d’appui : deux de la part d’Antenna Technologies France et une de la Fédération des producteurs de spiruline de France (dont Spiruline Verte et Partage).

Les équipements de production ont été complétés pour permettre une production régulière de 3 à 4 kg/jour :

  • 2 postes de récolte supplémentaire
  • un 2ème séchoir et un nouveau système d’extrusion.

Avec un 6ème bassin en cours de construction (600 m2 en tout) la ferme va dépasser en 2015 l’objectif initial pour atteindre les 1.000 kg/an.

Il reste à améliorer la solution de couverture des bassins en cas de pluie et à doter la ferme d’une machine à comprimés pour répondre à une forte demande locale. ECO Spiruline y travaille.

En 2014 la distribution s’est déroulée comme suit :

  • distribution humanitaire, plus de 130 kg ont été distribués : 5kg en moyenne par mois (60 kg sur l’année) ont été remis gratuitement au Centre de Nutrition d’Agou Nyogbo pour les enfants en situation nutritionnelle précaire et leur maman. 50 kg ont été vendus à un prix très subventionné à AMC, ONG venant en aide à Lomé et à Kpalimé aux PVVIH (personnes vivant avec le VIH). 20 kg ont été remis à des structures d’accueil d’enfants telles que SPES et CAST.
  • distribution sociale ou de proximité : 120 kg ont été distribués au travers d’un réseau de revendeuses tant à Lomé (réseau mis en place par Entrepreneurs du Monde et transféré en 2014 à ECO Spiruline) qu’à Kpalimé (réseau animé par le personnel de la ferme). Cette distribution permet d’atteindre des quartiers populaires qui sinon n’auraient pas accès à la spiruline et fournit aux revendeuses issues de population en situation précaire, une activité génératrice de revenus.
  • distribution commerciale : 300 kg ont été vendus au prix commercial pour fournir à ECO Spiruline les recettes nécessaires à son fonctionnement garantissant ainsi son autonomie : 40 kg achetés par Spiruline Verte Partage, 35 kg remis à une communauté de Gao (Mali) via deux associations françaises Wakareye et Liber’Terre, 25 kg vendus lors de la foire de Lomé et le reste vendu dans la boutique d’ECO Spiruline à Lomé au travers d’un grossiste en pharmacie et sous forme de produits enrichis à la spiruline.

En mai il y a eu une cérémonie officielle pour marquer la fin du projet. Etaient présents : le directeur de ISSA, le préfet d’Agou, le secrétaire général de la préfecture d’Agou, le chef et les notables de la communauté de Nyogbo ainsi que les responsables des medias de la région des Plateaux.

Le dossier de demande d’AMM a été déposé et est en cours d’obtention… Cela va faciliter la croissance.

2013

  • Le bilan de la première phase (300 m²) étant très satisfaisant, l’extension à 500 m² a été mise en œuvre au cours du 1er semestre 2013. Depuis septembre 2013, les 500 m² sont opérationnels.
  • La production de ces 500 m² est régulière (60 à 70 kg/mois). Le total de la production de spiruline s’établit à 722 kg pour 2013.
  • La spiruline est distribuée à des fins humanitaire et sociale pour réduire la malnutrition et vendue à travers un réseau commercial pour assurer la viabilité de la ferme. Les  quantités distribuées sur l’année sont de 550 kg et se répartissent ainsi :

o   17 % remis au CENA (Centre d’Etude et de Nutrition d’Agou Nyogbo) et à diverses associations locales.

o   56 % diffusés à prix social dans les quartiers de Lomé via un réseau de proximité de 30 vendeurs formés et encadrés par l’ONG Entrepreneurs du Monde dans le cadre du programme « Spiruline et Santé ».

o   27 % commercialisés soit à la boutique de Lomé soit à Kpalimé et aux alentours. En effet, début 2013, ouverture d’une boutique à Lomé avec 2 personnes afin de commercialiser la spiruline en flacons de 50 g ainsi que des produits à base de spiruline (glaces, jus de fruits, salades…).

  • Mission de Diane de Jouvencel, Déléguée Générale en juin 2013 pour rencontrer les deux bailleurs locaux qui financent l’extension de la ferme (SCAC Ambassade de France et ISSA SOGEA SATOM) et rencontrer et établir des contacts avec des associations et des agences de communication.

2012

  • Les travaux ont commencé fin 2011, et à partir d’avril 2012, les installations étaient opérationnelles :3 bassins circulaires (100 m²) équipés et couverts, un bâtiment-laboratoire, un puits sur-creusé par forage et un puits complémentaire réalisé plus un château d’eau, un 1er séchoir mixte solaire-charbon de bois, réseaux d’eau et d’électricité et les équipements de laboratoire et de récolte.
  • 2 missions (janvier et octobre) de notre Directeur Technique ont permis des séances de formation auprès de l’équipe et un suivi et accompagnement de notre partenaire pour les travaux, la gestion de la ferme.
  • La production d’avril à décembre s’élève à 274 kg malgré une saison des pluies abondante qui a légèrement affecté la croissance de la spiruline.
  • La distribution est à la fois sociale et commerciale :
    1. via le Centre de Nutrition
    2. via L’ONG Entrepreneurs du Monde qui a démarré un programme de distribution de la spiruline « Spiruline et santé » dans les quartiers défavorisés de Lomé. Programme financé en partie par la Fondation Le Marchand
    3. via le réseau commercial animé par l’association Vision féminine à Lomé.

CENA

Un Centre d’Etude et de Nutrition à Agou (CENA) a été aménagé pour faire connaitre