Je m'engage / Je donne

CENA - Togo

Démarrage : Avril 2012

Nombre d'emplois créés : 2

Budget : 10 000 €

Bénéficiaire : 700 enfants/an

Localisation : Agou Nyogbo (120 km de Lomé)

Financement : Fondation Aimer Nourrir Donner (Restaurants Cojean)

Le CENA, Centre d’Étude et de Nutrition à Agou, est un centre qui a été aménagé pour faire connaitre les vertus nutritionnelles de la spiruline et la distribuer à ceux qui en ont le plus besoin. La direction du Centre est assurée par Élisabeth Agbeko.

Nous tenons à saluer la fidélité et la confiance que la Fondation Cojean Nourrir, Aimer, Donner nous témoigne depuis 2012.

Objectifs 2017

  • Arriver à l’autonomie financière grâce aux ventes de la spiruline et au développement des produits dérivés à base de spiruline.

2016

  • 3.870 cures de spiruline ont été données cette année aux enfants d’Agou Nyogbo et de 5 villages des alentours : Agou Akoumawou, Agou Klonou, Agou Aeguamé,Plainville et Sonaf.  Cela représente par an un millier d’enfants et c’est considérable car ces enfants n’auraient pas pu venir au CENA. Le rôle des ASC (agent de santé communautaire) est primordial.
  • Depuis le lancement du programme, ce sont 10.000 cures qui ont été données aux enfants.
  • Une mission sur le terrain a eu lieu en mars 2016 pour aider à la mise en place technique de fabrication de produits dérivés. Juliette Beraza, Directrice Qualité,  une collaboratrice des restaurants Cojean a donc accompagné Diane de Jouvencel en mars. Depuis 2014, Cojean participe au développement des AGR (activités génératrices de revenus) afin de permettre une autonomie du CENA. Il avait donc été décidé d’aider à la professionnalisation de la fabrication des jus de fruits à base d’ananas et enrichis à la spiruline en envoyant Juliette sur le terrain pour une mission de mécénat de compétences. 
  • Un grand merci à la Fondation Nourrir Aimer Donner qui a fourni un extracteur bien utile pour la fabrication des jus de fruits.

2015

Grâce au financement par la Fondation Cojean, tous les objectifs ont globalement été atteints.

  • Une moyenne de 20 enfants ont fréquenté quotidiennement le centre pour des cures de 6 semaines.
  • Les mamans ont reçu des conseils pour une meilleure alimentation. 
  • Les ASC sont 3 femmes, mères de famille, qui distribuent dans leur village les cures de spiruline quotidiennes.
  • Comme dans le Centre, une vingtaine d’enfants par cure a pu suivre une cure de 6 semaines dans chaque village. Les trois villages qui bénéficient de ce programme sont : Klonou, Akoumavou et Apeguame. La cure s’est établie sur la base de 5 g par jour de spiruline dans du jus de citron.
  • Par ailleurs une distribution humanitaire a été faite dans un orphelinat accueillant 48 enfants à Kpalimé(SPES) et auprès de l’association CAST.
  • Outre la vente de spiruline sous la marque ECOSPIRULINE, il y a eu également vente de produits dérivés à base de spiruline, des jus de fruits et des épices.

Point fort de l’année 2015, le tournage d’une video pour expliquer le fonctionnement du Centre de Nutrition et la promotion des produits à base de spiruline. Très bonne vidéo de 7′.

2014

  • Globalement tous les objectifs ont été atteints.
  • Du 5 au 16 février, Vincent Guigon notre Directeur Technique a effectué une mission au Togo. Il a pu constater que les améliorations demandées par Diane de Jouvencel lors de sa dernière mission avaient été effectuées. 
  • La 3ème ASC, Esse Vodaze, qui a été recrutée a une histoire bien particulière. Il y a sept ans son fils Ferdinand a été sauvé de la malnutrition grâce à la spiruline. Cette gratitude envers la spiruline l’incite donc à la distribuer aux enfants qui en ont besoin dans son village.
  • Dans les villages, Vincent a été témoin de la pression que les mamans mettaient pour que leurs enfants âgés de plus de 5 ans puissent également profiter de la cure de spiruline et du repas. Nous comptons beaucoup sur le nutritionniste qui nous conseille depuis décembre dernier et sur la mission de l’association Destination Info Nutrition pour aider à créer un tableau sur lequel tout le monde pourrait voir quels sont les critères d’acceptation : poids/âge, taille/âge, périmètre brachial etc.
  • Le CENA a donc bénéficié de la visite de deux missions d’Antenna France et d’une mission de l’ONG DIN (Destination Info Nutrition) qui ont permis d’améliorer le matériel de prise des mesures et le contenu des séances de formation/sensibilisation à la nutrition.
  • Le taux de fréquentation s’est amélioré en 2014 : 95 % au Centre lui-même. Ce qui prouve l’intérêt des mamans pour une meilleure nutrition de leur enfant malgré les contraintes qu’elles subissent (charges familiales, travaux agricoles, recherche d’autres activités génératrices de revenus etc).
  • Pour atteindre des familles éloignées qui ne peuvent venir jusqu’au Centre, des ASC (agents de santé communautaires) ont été formés dans trois villages voisins : Klonou, Kpololo et Tomegbé. Le taux de fréquentation moyen a été de 96 %.
  • Le nombre d’enfants bénéficiaires a été de près de 400 enfants sur l’année. Un peu moins que l’année précédente car les sessions sont plus longues (45 jours au lieu de 30) et sont précédées d’une préparation de 15 jours. La sélection des enfants accueillis est plus rigoureuse et l’impact de ces sessions sur la santé des enfants plus important.
  • Les enfants et leur maman parfois, ont reçu chaque jour 3 g à 5 g de spiruline mélangée à du jus de citron. Un repas leur a par ailleurs été servi 4 fois par semaine au Centre et une fois par semaine lors du passage des ASC.
  • La mise en oeuvre d’AGR (activités génératrices de revenus) n’a hélas pas pu démarrer cette année contrairement à ce qui était prévu. Les propositions faites n’ont pas intéressé suffisamment de mamans pour être lancées.

2013

  • Pour la 2ème année, la Fondation Nourrir, Aimer, Donner (Restaurants Cojean) finance ce Centre qui accueille une vingtaine d’enfants et leur maman pour une cure de deux mois en moyenne : 185 enfants ont été accueillis sur l’année 2013.
  • Les mères assistent à des séances de sensibilisation et de formation à une meilleure nutrition.
  • Le taux de fréquentation moyen, 90 % est en forte augmentation par rapport à 2012 ce qui est la preuve de leur intérêt croissant pour la santé de leur enfant.
  • Le Centre bénéficie depuis fin 2013 de la visite d’un nutritionniste venu appuyer l’équipe responsable dans ses actions de suivi et de sensibilisation.
  • La distribution de spiruline s’opère également dans des villages éloignés du CENA. Dans ces villages 2 Agents de Santé Communautaires (ASC) ont été formées et donnent chaque jour 3 à 5 g de spiruline mélangée à du jus de citron à une soixantaine d’enfants, soit plus de 530 enfants par an. Un repas par semaine leur est également servi.

2012

  • Près d’une centaine d’enfants, et parfois leur maman, ont bénéficié pendant un mois de 3 à 5 g de spiruline et d’un repas.
  • Des mesures anthropométriques simples (poids, taille, périmètre abdominal) ont été prises chaque semaine pour apprécier l’amélioration de l’état de santé de l’enfant. Nous nous sommes inspirés de notre expérience de bientôt 3 ans des processus utilisés à la Maison de la Nutrition à Antsirabé (Madagascar).
  • Chaque semaine une séance de sensibilisation et de formation des mères à l’alimentation et mesures d’hygiène.
  • Deux difficultés ont été constatées :
    1. Fréquentation parfois trop irrégulière du CENA due aux contraintes des travaux agricoles
    2. Difficultés de déplacement empêchant les familles des villages voisins de venir chaque jour au CENA => idée de développer des distributions dans les villages avec des Agents de Santé Communautaires.

Ferme d’Agou Nyogbo

En 2010 démarrage d'une ferme de 500 m² dans le ville d'Agou Nyogbo.