Niger : travail de thèse sur les farines enrichies en spiruline pour les enfants dénutris

La rentrée est marquée par la signature de la convention qui acte le financement de la thèse en biochimie/nutrition de Mr Abdul Razak sous la direction de Mme Haoua Seïni.

Cette signature ouvre 3 ans de collaboration avec une équipe scientifique sur le terrain. Cette équipe est bien connectée avec l’ensemble des partenaires existant à ce jour : le RAEDD et la ferme de Doutchi, le centre médico-social Béthanie, et l’hopital Lamordé à Niamey. 

Cette équipe de recherche de l’Université Abdou Moumouni place au centre de ses travaux la lutte contre la malnutrition en mobilisant les ressources disponibles au Niger. A ce titre, Mme Haoua Seïni travaille également sur le Moringa.

Notre échange de début novembre a été l’occasion d’aborder de nombreux points de la thèse. Un point particulier a été fait sur l’objectif d’enrichissement de la spiruline en fer à l’étape de sa production, pour tester plusieurs farines qui incorporeront de la spiruline et seront distribuées à des enfants d’un centre de renutrition. Nous allons proposer un accompagnement sur ce point en mobilisant les compétences de nos spiruliniers bénévoles Nathalie, Jerôme, Francois et Renaud !