Mission au Mali en septembre, racontée par notre chef de projet Marc Le Man

Marc s’est rendu au Mali du 19 septembre au 4 octobre. Il raconte sa mission entre notre partenaire, le Centre du Père Michel (CPM) de Bamako, et Moribabougou, site de la ferme de spiruline.

 

« L’Afrique réserve bien des surprises …

Comme à l’habitude, je profite de l’accueil chaleureux du Centre du Père Michel qui m’offre « pension complète » et transport gratuit ! Nous vivons ensemble. Le projet y gagne énormément, non seulement financièrement, mais surtout par la confiance, la compréhension et l’esprit d’équipe qui s’installent entre la communauté du CPM et moi-même.

Dès mon arrivée le 19 septembre, il m’a fallu régler le départ de notre commercial Michel démissionnaire ; puis celui imprévu, des 2 employés de la ferme. La production de spiruline était à l’arrêt depuis plus de 10 jours.

Je mets donc au travail le gardien de nuit qui aide désormais le chef de production lors des récoltes quotidiennes. De même du personnel intérimaire se met au brassage à main des bassins, car les moteurs sont momentanément hors service.

Le départ de Michel en tant que salarié s’effectue dans un bon esprit de collaboration. Il devient notre premier agent commercial indépendant sur Bamako.

Le groupe Razel-Bec poursuit à titre gratuit la réparation des installations de la ferme avec une nouvelle énergie, après un ralentissement des travaux pendant l’été, en raison des congés et de la saison des pluies.

Les comptes et stocks sont vérifiés, il n’y a pas d’anomalie particulière.

L’Afrique réserve aussi de bonnes surprises : une équipe est constituée…

J’ai pu rencontrer et travailler longuement avec le Dr. Youma, qui m’avait été recommandée par notre médecin pédiatre Nicole Laudignon. Cette jeune médecin est formidable : dynamique, intelligente, pleine de ressources et très engagée ! Pendant plusieurs jours, nous avons visité et rencontré des organisations de santé et d’intérêt général, accueillant des enfants, des mamans ou de jeunes gens issus de populations défavorisées. Nous retenons ensemble ceux que nous aiderons en leur fournissant gratuitement de la spiruline.

Je rencontre aussi un couple d’expatriés venant de Madagascar, où ils s’étaient engagés en soutenant le programme de spiruline d’Antenna France. A peine installés à Bamako, Eléonore et Pascal rejoignent Youma pour former l’équipe de permanents indispensables à notre projet ! Ils sont merveilleux, riches de leur expérience « spiruline » et animés de la volonté de réussir.

Avec une telle équipe et grâce aux liens de confiance tissés avec le Centre du Père Michel, propriétaire de la ferme, nous nous embarquons avec confiance vers une nouvelle stratégie.

 

La nouvelle stratégie…

Afin d’accroître notre efficacité dans notre lutte contre la malnutrition des enfants et l’anémie des femmes,  le CPM et Antenna France recherchent désormais des donateurs qui achèteraient 70 % de la spiruline produite par la ferme de Moribabougou pour qu’elle soit donnée à ceux qui en ont besoin mais ne peuvent l’acheter. La spiruline donnée est ainsi financée par des dons d’entreprises et de particuliers qui bénéficieront de déduction fiscale.

 

La recherche du financement de la spiruline à distribuer gratuitement…

En 2019, notre objectif est de distribuer 6 000 cures de spiruline à 1 500 enfants et 500 femmes qui en ont besoin. Cela requiert un financement de 33 000 € qu’il faut trouver sous forme de dons d’entreprises et de particuliers. Nous lançons donc une campagne d’ « Appel à dons pour le Mali » . Nos bienfaiteurs nous aident. MBV a organisé le 19 octobre un petit déjeuner caritatif et VMS nous offre 4 parutions d’une demie-page de publicité dans l’hebdomadaire Le Point.

 

La recherche d’organismes méritant d’être aidés…

Avec le Eléonore et Youma, nous avons visité 7 des 9 organismes retenus pour recevoir gratuitement notre  spiruline. Seuls le village d’Ombo que soutient un expatrié qui réside à proximité et le dispensaire des Pères salésiens de Ziguiri en Guinée n’ont pu être visités. Tous néanmoins méritent d’être aidés. Il s’agit de :

  • l’orphelinat La Pouponnière (280 enfants),
  • l’association Nelson Mandela  (enfants abandonnés ou de mères en prison),
  • les centres sociaux Naber et Valentino,
  • le Samu social axé sur les enfants des rues,
  • Hirzel, le centre d’accueil avant et après opération des enfants atteint de la gangrène de la bouche, du nez et des joues (maladie Noma, épouvantable, sans opération les enfants meurent),
  • le lycée des jeunes aveugles (450 lycéens dont 315 aveugles) qui a formé l’équipe nationale du Mali de Cécifoot, 2ème au championnat d’Afrique 2017 et 10ème au championnat du monde Madrid 2018 ! Actuellement un aveugle, membre de l’équipe nationale est à la Sorbonne ! Formidable réussite,
  • le village Dogon d’Ombo où les enfants meurent lorsque les pluies tardent à venir en fin de saison sèche alors que les stocks de vivres sont épuisés. 

 

Le Dr Youma prend en charge le suivi médical des bénéficiaires, tandis qu’Eléonore accompagne le processus de distribution et vérifie la bonne utilisation de la spiruline. » 

Pour participer, faites un don sur notre page dédiée au programme Mali (HelloAsso) en cliquant sur www.antenna-france.org/mali

Vous pouvez également nous adresser un chèque libellé à l’attention de « Antenna France » et nous l’envoyer à Antenna France, 14 bd de Douaumont, 75017 Paris.

Le don donne lieu à une déduction fiscale : pour une entreprise de 60% dans la limite de 0,5% du chiffre d’affaire annuel, pour un particulier de 66% dans la limite de 20% du revenu annuel.

Contacts pour en savoir plus ou recevoir le programme détaillé :

Marc Le Man : m.leman@orange.fr  et  06 03 88 81 18

Nadège Bonnisset : nadege@antenna-France.org et 06 65 23 73 39