Je m'engage / Je donne

Sécurité d’emploi

La sécurité d’emploi

sécurité emploi spiruline

La spiruline : un produit qui est en soi parfaitement sain

La sécurité d’emploi de la spiruline, employée comme aliment ou complément alimentaire, repose avant tout sur la qualité de sa production, afin d’éviter que les produits contenant de la spiruline ne soient contaminés par des cyanotoxines, des bactéries ou par des éléments traces métalliques (voir les recommandations récentes de l’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire de l’Alimentation (ANSES). Pour plus d’information sur le système de contrôle qualité assuré par Antenna-France, voir le chapitre correspondant sur ce site.

Aux États-Unis, la FDA, à travers l’ «United States Pharmacopoeia Safety Evaluation», a conclu après analyse des très nombreuses données non-cliniques, à une absence de toxicité de la spiruline aux doses de consommation usuelle.

En cas de prise prolongée, il n’existe pas de risque de surdosage en vitamine A. En effet la spiruline apporte de la pro-vitamine A ou bêta-carotène qui se transforme en vitamine A selon ses besoins de l’organisme.

Des effets secondaires très rares 

Les effets secondaires sont très rares et dans la majorité des cas peu sévères. Il s’agit essentiellement de troubles digestifs, de douleurs musculaires et de réactions allergiques. A noter que la revue de la littérature des études contrôlées réalisées chez des nourrissons et enfants dénutris/malnutris n’a décelé aucun effet indésirable.

Comment éviter tout effet indésirable dans votre prise de spiruline ? 

POUR EVITER LES EFFETS INDESIRABLES, IL CONVIENT DE SUIVRE UN CERTAIN NOMBRE DE REGLES SIMPLES :

  • Respecter les doses usuelles (1 à 5 g/jour), en débutant à mi-dose et en augmentant progressivement ; 
  • Eviter de prendre de la spiruline en cas ; 
    – d’antécédents allergiques, en particulier alimentaires* 
    – de surcharge en fer (hémochromatose par exemple) 
    – de phénylcétonurie
  • Avant de prendre de la spiruline, il est prudent de consulter son médecin si ;
    – vous prenez d’autres compléments alimentaire 
    – vous présentez une des conditions suivantes : maladie auto-immunune, calculs rénaux, affections de la thyroide ou des parathyroides ou goutte
    – vous prenez des anticoagulants de la famille des anti-vitamines K.

* Si des symptômes allergiques surviennent lors des 1ères prises de spiruline : ne jamais en reprendre.