Je m'engage / Je donne

Qualité

contrôle de qualité

 Le Process Antenna : une méthodologie qui assure la bonne qualité sanitaire de la spiruline

La spiruline cultivée et distribuée par les partenaires d’Antenna France doit répondre à des normes de qualité strictes, notamment parce qu’elle est distribuée à des populations pouvant souffrir de malnutrition chronique et dont le système immunitaire peut être compromis. Pour garantir cette conformité, la spiruline produite est soumise à un protocole de production et de post-production que nous détaillons ici.

Qu’est-ce qu’une spiruline de qualité ?

Une spiruline de qualité est une spiruline :

  1. qui a une composition conforme à ce qui est annoncé ;
  2. dont la consommation ne présente aucun danger pour l’organisme ;
  3. qui est produite sans impact négatif significatif sur l’environnement ;
  4. qui est produite dans des installations et selon des méthodes permettant de garantir les 3 points précités ;
  5. dont la production bénéficie d’une bonne traçabilité.

 

Conformité de la composition de la spiruline

Il est important de suivre la composition de la spiruline pour s’assurer de son impact nutritionnel. La spiruline est cependant riche en de très nombreux micronutriments et il est illusoire de vouloir tous les contrôler. Nous devons choisir des « marqueurs » représentatifs.

Selon nous, trois micronutriments ont une importance toute particulière et peuvent être valablement utilisés comme marqueurs pour les raisons suivantes : i) il s’agit de micronutriments extrêmement importants pour l’organisme et/ou participant de manière majeure aux bienfaits les plus connus de la spiruline ; ii) leur teneur dans la spiruline est exceptionnelle, soit par rapport à ce que l’on peut trouver ailleurs, soit en regard des AJR (apports journaliers recommandés). Cela ne veut pas dire que les autres composants de la spiruline ne sont pas importants, mais ils sont moins pertinents en tant que marqueurs de la qualité du produit et moins cruciaux en termes d’impact nutritionnel.Il faut en effet se rappeler que les déficiences en fer et en vitamine A expliquent environ 50 % de la mortalité infantile dans les PMA – c’est évidemment ce qu’Antenna va donc cibler de façon prioritaire.

Les trois composants proposés sont les suivants :

  1. bêtacarotène (précurseur de la vitamine A) ;
  2. le fer ;
  3. la phycocyanine.

 

Dans la pratique, on constate que les taux de bêtacarotène et de phycocyanine varient peu sur un site de production donné, une fois les pratiques bien établies. C’est pourquoi seul le fer est contrôlé avec une fréquence de contrôle relativement importante.

Qualité sanitaire et innocuité de la spiruline

Il y a trois aspects principaux  à contrôler pour garantir l’innocuité de la spiruline : 

 1. l’analyse de la teneur en métaux lourds, dont quatre sont suivis dans pratique, suivant les normes européennes en la matière :

  • plomb
  • mercure
  • cadmium
  • arsenic

2. l’analyse microbiologique, suivant là encore les normes européennes en vigueur, d’ailleurs beaucoup plus rigoureuses pour la spiruline que pour des produits alimentaires standards

3.le contrôle visuel et organoleptique, qui remplace avantageusement un contrôle en laboratoire du taux d’humidité de la spiruline (si les paillettes ne croquent pas en fin de séchage, c’est que le taux d’humidité est supérieur à 5 %, et ne permet donc pas d’assurer une inertie dans le temps en termes d’activité microbienne).

Des installations conformes en amont de toute production

L’essentiel du travail se fait en amont, les contrôles et analyses ne venant que confirmer la bonne opérations d’installations de production bien conçues, propres et conformes aux recommandations d’Antenna. Il n’y a que comme cela qu’on peut assurer une production de qualité.

Voici les principaux critères qui seront retenus :

  1. L’ensemble du site doit être maiintenu propre : pas d’objet qui traine, détritus mis dans des poubelles
  2. Les équipements sont entretenus et remplacés dès qu’ils tombent en panne. La ferme doit avoir en rechange les équipements vitaux : agitation, pompe, ventilateur séchoir, extrudeur
  3. Les bassins de production doivent être maintenus parfaitement propres : aucune matière en suspension dans la culture ; les parois intérieures des bassins doivent être nettoyées régulièrement (= au moins une fois par semaine).
  4. Tout le matériel ayant servi à la récolte doit être lavé le jour même et séché et stocké dans un endroit propre.
  5. Le laboratoire doit être lavé quotidiennement et le reste des locaux au moins une fois par semaine.
  6. Les personnes travaillant dans la ferme doivent porter un vêtement spécifique différent de celui qu’elles portent au dehors. Elles doivent respecter les règles d’hygiène de base comme se laver soigneusement les mains en arrivant ainsi qu’après avoir été aux toilettes.
  7. Lorsqu’elles travaillent sur la spiruline elles doivent porter des gants et porter un masque ou alors s’abstenir de parler.
  8. Le ou les séchoirs doivent être soit conformes au design proposé par Antenna soit capables des mêmes performances = capacité de sécher la récolte du jour en moins de 6 heures avec un taux d’humidité inférieur à 6%.
  9. Les récipients de stockage de la spiruline séchée doivent être étanches et opaques afin de mettre la spiruline à l’abri de l’humidité, de l’air et de la lumière. Leur capacité doit être en adéquation avec les quantités hebdomadaires récoltées afin que la spiruline ne soit pas trop longtemps en contact avec une grande quantité d’air.
  10. Le conditionnement doit être en adéquation avec la durée de conservation souhaitée = parfaitement opaques et étanches pour les circuits de distribution longs (plus de 3 mois) et simplement opaques et correctement fermés pour les circuits courts (moins de 3 mois).

 

Le séchage : un aspect crucial pour la qualité sanitaire de la spiruline

La qualité du séchage est l’un des éléments clefs de la qualité du produit final : mieux la spiruline est séchée et plus ce séchage a lieu rapidement, moins il y a d’opportunités d’éventuelles contaminations du produit.On considère que la spiruline est correctement séchée quand l’eau qu’elle contient encore représente moins de 6%. Il est facile de procéder à des analyses du contenu en eau mais ce taux correspond tout simplement au côte croquant de la spiruline : si les paillettes de spiruline sont croquantes en fin de séchage, le taux d’humidité est correct et on peut procéder à l’emballage la spiruline.

La recherche d’une meilleure traçabilité

La traçabilité permet de mieux faire face à une difficulté dans le processus de production ou à un défaut dans la spiruline produite. La traçabilité procède cependant d’une culture sanitaire qui est à ses prémisses dans les pays où opèrent nos fermes partenaires et Antenna accompagne donc ses partenaires sur un système de traçabilité assez basique (lot identifiés, suivi des stocks).