Atelier pour l’intégration de la spiruline dans les centres de santé au Mali (CSCom)

Les 22 et 23 janvier, s’est tenu l’atelier d’information pour l’intégration de la spiruline au niveau des Centres de Santé Communautaire (CSCom) à Sissako au Mali.

Préparation de l’atelier au siège de la FELASCom en décembre  

Souvenez-vous, on préparait cet atelier en décembre au siège de la FELASCom (Fédération Locale des Associations de Santé Communautaire) à Bamako. Cet atelier a donc été financé par Antenna France et le centre Père Michel avec Mali Spiruline. 

Cette réunion a permis d’expliquer les valeurs nutritionnelles et les bienfaits de la spiruline chez les enfants afin de lutter contre la malnutrition.

L’enquête SMART 2017 indique qu’il y a 23,4 % de malnutrition chronique au Mali et 30,8 % à Sikasso. L’idée est de vulgariser la spiruline au niveau périphérique grâce aux CSCom.  Qui sont en mesure de prescrire de la spiruline pour assurer l’équilibre nutritionnel des jeunes enfants et des femmes en particulier.

Atelier d’information pour l’intégration de la spiruline dans les CSCom 

fenascom 2018

Cet atelier a permis aux intervenants de partager leurs expériences sur le produit. En vue de son utilisation optimale dans le but de renforcer la lutte contre la malnutrition au Mali.

Les intervenants étaient nombreux et cet atelier s’est déroulé sous la forme de travaux de groupe. Pour essayer de définir des recommandations et perspectives pour une intégration pérenne de la spiruline dans les Cscom.

fenascom mali

L’équipe d’Antenna France était présente. Renaud, responsable Marketing & distribution et Marc notre, chef de projet  Mali sont venus animés l’atelier et les travaux de groupes ! 

 

 

spiruline F cscom mali

 

Il s’agit d’une réussite bien au-delà de nos espérances immédiates ! L’intérêt bien réel des réseaux de la santé communautaire s’est confirmé. Puisqu’il y a eu 155 sachets de 45 g vendus lors de l’événement, 1 050 précommandés et entre 2500 et 5 500 en demande pour le seul mois de février. Nous avons pris un engagement à 3 000 sachets minimum par mois.

 

Le défi est immense mais la viabilité commerciale du projet spiruline local serait largement assuré !