Anne est de retour du Togo !

Anne Lacoste travaille dans l’agro alimentaire en Bretagne depuis bientôt 30 ans. Elle a découvert Antenna France grâce à un collègue au printemps dernier et depuis quelques mois, elle est bénévole. Le réseau professionnel est un excellent moyen de faire connaitre Antenna ! Anne est de retour du Togo !

 

Connaissant la spiruline en  complément alimentaire, elle a été très vite séduite par la démarche d’Antenna France, pour son implication à faire découvrir ces vertus auprès des populations qui peuvent l’acheter mais aussi  vers elles pour qui cet « or vert » est mis à disposition pour lutter contre la malnutrition.

Sa première démarche fut  d’utiliser son réseau pour faire connaitre Antenna France. C’est ainsi que nous avons pu présenter Antenna France lors d’une  journée le 17 Avril organisée par le Conseil Régional de  Bretagne. Plus de 150 acteurs de la spiruline en Bretagne ont entendu parler d’Antenna France ce jour là ! Merci Anne !

Sa seconde étape fut une formation en  immersion au sein d’EcoSpiruline, à Agou Nyogbo avec l’équipe animée par Tona.

Connaissant la culture de spiruline en France, elle a pu découvrir l’ingéniosité déployée  pour rendre ce projet viable et autonome : la chaudière à bois pour le séchage, la machine pour la fabrication des comprimés et la production du jus ananas-spiruline… Avec Elisabeth, c’est plus de 500 bouteilles qu’elles ont remplies en une matinée et qui partaient le lendemain, pour une vente à Lomé !

Participer à la distribution de spiruline au Centre de d’Etude et de Nutrition d’Agou a été un moment privilégié. Voir ces petits accompagnés de leur maman se régaler du jus spiruline-citron fut un vrai bonheur. Le dimanche, Elisabeth leur avait préparé des spaghettis aux sardines, « pour les oméga 3 » ! En effet les compétences d’Elisabeth sont mises au service des mamans : chaque séance hebdomadaire démarre par un rappel des règles fondamentales  pour l’équilibre alimentaire et l’hygiène  pour la préparation et la consommation des repas.

Tout semble bien rodé et les projets ne manquent pas. Après la couverture de 3 bassins fin 2017,  le dernier projet  concerne les conditions de production des jus de fruits qui permettra peut-être à terme de se passer de la congélation pour leur conservation. Chambre froide, zone sale/zone propre…gageons que ces investissements permettront le développement de nouveaux produits dérivés de la spiruline pour les populations togolaises !